Créer un site internet

Accomplissements

(<==Anniversaires en cascade)

(Une journée pas comme les autres ==>)

La vie continue, chez les Silverhand.
Pendant que Borian et Baku s'éclatent et que la petite dernière révise...

... Mamie part au boulot.

Ayna : "Mamie ?! C'qu'il faut pas entendre ! Tant d'années de bons et loyaux services pour se voir traiter ainsi... Fais gaffe, Saksha, je peux encore te pourrir la vie !"
Fais plutôt gaffe à ton lumbago, toi.

Ayna : "Monsieur, bonjour ! Je fais un reportage sur l'obésité chez les blonds, que pourriez-vous me dire à votre sujet ?"
Hahaha ! L'art et la manière d'attirer la sympathie.
Ayna : "De quoi j'me mêle ?"
Ooh, j'ai rien dit moi.

Le soir venu, instant studieux à la maison.

Suivi d'un instant de complicité fémine, tels qu'Ayna les a attendu si longtemps.

Belora : "Maman, t'as le cheveux blancs!'
Ayna : "... sans blague..."
Belora : "C'est trop classe ! J'veux les mêmes !"
Ayna : "Ooh ma fille ! Je t'aime !"
T'inquiète, Belora, tu auras des cheveux blancs bien plus vite que tu ne le penses, surtout si tu fais comme ta mère, à ne faire que des garçons au lieu de me donner une héritière. Tsssst.
Ayna : "Mais de quoi j'me mêle !"
Belora : "Oh oui ! J'veux une grande famille ! Comme maman !"
Mon dieu, protégez-moi...
Ayna : "Hinhinhin ! Bien dis, ma fille !"
Finalement, la complicité féminine, c'est pas bon pour moi.

Eeeeuh... Dis donc, Ayna, qu'est-ce que tu fabriques ? Ne me racontes pas que tu bosses sur un article, là.

Ayna : "Je cherche une fille bien pour Borian. Il est bientôt à l'âge de se marier, tu sais ?"
Je sais pas pourquoi, je sens poindre les ennuis, mais gros comme ça !
Ayna : "Comme quoi ? Je ne te vois pas, je te rappelle."
Gnagnagna. Tu sais très bien ce que je veux dire.
Ayna : "Je t'avais prévenue. Fallait pas me traiter de Mamie."
Ne me dis pas que t'en es encore à ruminer ça ?
Ayna : "Et toc."
Rho pitié...

Hahahahahaha ! On dirait que le blond a adoré ton article, hein Ayna ?
Ayna : "Ris toujours. En attendant, j'ai la quote au boulot !"
Oui, je vois ça ! D'ailleurs félicitations !
Ayna : "Pourquoi ?"
Bah pour ta promotion pardi !

Plus qu'une promotion et tu réaliseras ton rêve !
Ayna : "Oh mon dieu, je n'ose pas y croire ! Enfin,  je touche mon rêve du bout des doigts !"
Ouais ! On se relâche pas et on l'aura, tu vas voir. Tu pourras enfin avoir la paix, et je pourrais me consacrer à emmerder ton héritière.
Ayna : "Ne me donne pas de faux espoirs comme ça, c'est cruel."
Non mais j'te jure !
Ayna : "Ok, au boulot."
Et voilà comment motiver les troupes pour la dernière ligne droite.

Pendant ce temps, Ben a des envies bizarres... Il me rappelle un peu sa mère, parfois.

Benjamin : "Moi, dans la vie, je veux jouer avec l'arroseur."
T'as une ambition démesurée toi, dis-moi.
Benjamin : "Oui, mais je m'en donnerai les moyens, je vais travailler très dur pour ça."
Ok... Si on prenait plutôt un gâteau en attendant ?
Benjamin : "Un gâteau ? Pour moi ?"

Eh oui mon grand, pour toi !
Benjamin : "Géniaaaaaaaaaal !"
Aaaah, ton enthousiasme fait toujours plaisir à voir !

Benjamin : "Je vais pouvoir changer de friiiiiiiiiiingues !"
... Suffisait de demander, hein...
Benjamin : "Oui mais ça faisait des dépenses pour rien."
Ok. Toi, tu seras comme ta petite soeur, je me trompe ?

Décidément, ce garçon sera un adulte intéressant.

Benjamin : "Ouaaah, j'ai la classe en veste rouge ! Trop bieeeen !"
Belora : "Tu crois que la maison sera assez grande pour que j'ai une grande famille moi aussi ?"
Un invité dont j'ai oublié le nom : "Bah t'as le temps non ? Moi j'la trouve bien comme ça, cette maison."
Carrément, elle a carrément beaucoup de temps même. Faut pas sauter les étapes comme ça, les enfants ! Vous allez me donner des cheveux blancs à moi aussi.
Ayna (au loin) : "Justiiiiice !"
C'est pas à toi que je parlais, Mamie !

Le lendemain matin...

Wow... elle est à qui cette voiture ?!
Ayna : "Devine."
Ah ouais, quand même...
Ayna : "Et toc. T'as vu la classe, la mamie ?"
...

Ayna : "Chauffeur, démarrez. J'ai du boulot, moi."
Frimeuse.

Et pendant qu'à la maison on se la coule douce...

... la frimeuse ne se croise pas les pousses et me ramène la plus belle des récompenses.

Oh mon dieu, Ayna ! Tu as réussi !
Ayna : "Ca veut dire ce que je pense que ça veut dire, Saksha ?"
Oui ! Oui ! Tu as réussi !

 

Ayna : "Oh mon dieu... je crois que je vais pleurer..."
Moi aussi Ayna, moi aussi ! Tu as réussi à réaliser ton rêve, et tu nous a donné une merveilleuse héritière. Je suis comblée au delà de mes espérances !
Ayna : *snif*  "Pas la peine de s'emporter comme ça... Avec moi, c'était courru d'avance que j'allais réussir ! Mais qu'est-ce que je vais faire maintenant ?"
Maintenant ? Tu vas continuer à travailler jusqu'à ce que tu en ais marre, et ensuite, tu passeras d'une belle retraite à profiter de la magnifique famille que tu as faite, et de tes futurs petits enfants que j'espère un peu moins nombreux quand même...
Ayna : "Oh, Saksha ! Pourquoi je me sens si heureuse et si triste à la fois ?"
Faut pas être triste Ayna, ce n'est que le commencement.
Ayna : "Tu as raison. On a déjà fait de belles choses, mais on ne va pas s'arrêter là, hein ?"
C'est promis Ayna. C'est promis... Merci, ma belle.
Ayna : "De rien, Saksha."

(<==Anniversaires en cascade)

 

(Une journée pas comme les autres ==>)

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×